Menu

The Elder Scrolls Online

Accueil Infos Développement « Posez-nous vos questions » - Le Pacte de Cœurébène (première partie)

« Posez-nous vos questions » - Le Pacte de Cœurébène (première partie)

Le premier « Posez-nous vos questions » à propos d’ESO est désormais en ligne ! Il comprend un ensemble de questions/réponses au sujet du Pacte de Cœurébène et d’autres thèmes plus généraux.


Les zones PvE de chaque faction auront-elles leurs propres quêtes ou seront-elles globalement similaires ? – Question d’El Hefe

Chaque alliance (et ses zones associées) possède des quêtes et des enjeux absolument uniques, en rapport avec les luttes internes et l’histoire qui lui est propre. Lorsque nous concevons du contenu pour The Elder Scrolls Online, nous avons en effet pour ambition de créer des enjeux, des expériences et des personnages façonnés par l’alliance à laquelle ils appartiennent. Le contenu à l’intérieur de chaque alliance d’ESO est donc aussi varié et dynamique que les alliances elles-mêmes. Ainsi, si vous choisissez d’incarner un Argonien du Pacte de Cœurébène, vous vivrez des aventures très différentes de celles que vous vivriez en incarnant un Bosmer du Royaume Aldmeri.

Si vous décidez de vous créer des personnages dans chaque alliance (et nous espérons bien que vous le ferez), vous profiterez de fait de trois contenus différents – tous représentatifs des événements, de l’histoire et de la politique de chacune de ces alliances.


Il est bien connu que les Elfes et les Nordiques n’ont jamais fait bon ménage. Ces nations composant le Pacte de Coeurébène se sont-elles donc vraiment unies de bon gré ? Existe-t-il des groupes dissidents ou rebelles qui s’opposent à cette alliance, en Bordeciel ou en Morrowind par exemple ?  – Question de George Trotter

Le Pacte de Cœurébène – né d’une volonté commune de survivre – est un terrain propice à un climat politique complexe et instable. Les Argoniens, les Nordiques et les Elfes Noirs ont en effet dû mettre de côté leurs différences afin de faire front commun, pour un temps du moins. Prétendre que tout le monde est heureux ou même simplement satisfait par cette alliance serait donc un pieux mensonge.

Nombreux sont ceux qui ne peuvent s’empêcher de garder une certaine méfiance, pour ne pas dire un certain ressentiment, à l’égard des autres nations du Pacte.

Bien que certains approuvent ou critiquent ouvertement le Pacte, la plupart des membres que vous rencontrerez se placent entre ces deux extrêmes, et préfèrent garder leur véritable opinion pour eux. Cela dépend vraiment du passif et des a priori de chaque personnage. La plupart ne confieront pas leurs sentiments personnels à un étranger; mais vous en croiserez d’autres qui n’hésiteront pas à chanter les louanges de leurs dirigeants, ou au contraire à dédaigner publiquement leurs décisions.


Ma question peut aussi s’appliquer aux autres provinces – mais quelle sera en particulier la taille de Morrowind dans ESO, comparée à TES3 ? Je sais que le paysage sera forcément un peu différent, mais la région conservera-t-elle la même surface et une topographie similaire ? – Question de Ryon Burridge

Il est difficile de comparer directement ces deux surfaces puisque les deux jeux s’attardent sur des régions différentes de Morrowind.  The Elder Scrolls III: Morrowind se déroulait ainsi majoritairement sur l’île septentrionale de Vvardenfell. Tandis que dans The Elder Scrolls Online, vous pourrez notamment explorer la partie continentale de Morrowind et voir des régions que vous n’aviez jamais vues auparavant, ou que vous n’aviez pas vues avec le degré de détail que nous allons employer. L’une d’elles est Deshaan, la région du Sud de Morrowind, frontalière du Marais Noir.

Pour autant, cela ne veut pas dire que les aventuriers de The Elder Scrolls Online ne verront jamais Vvardenfell !


En regardant http://elderscrollsonline.com/fr/game-guide/alliances j’ai remarqué que certaines régions étaient grisées… ou plutôt marronnées : le Marais Noir et Vvardenfell sont les plus notables; mais cela concerne aussi Solstheim, tout un pan de Bordeciel (les régions de Markath et Solitude, par exemple) et la majeure partie de l’Est de Morrowind. D’où ma question : avez-vous des projets pour ces régions, comme les rendre disponibles dans des extensions ou autres ? Et est-ce que la zone en rouge est la « seule » région jouable pour le Pacte (sans oublier Cyrodiil, bien entendu) ? Si tel est le cas, pouvons-nous avoir une estimation à la louche de la quantité de « zones » (les régions séparées par de brefs écrans de chargement) que cette grande région comportera ? – Question de Juho Kola

Il est trop tôt pour pouvoir discuter du nombre exact et des noms des zones que les membres de chaque alliance pourront explorer lors du lancement de The Elder Scrolls Online, même si nous prévoyons déjà d’étendre la surface jouable et de donner accès à davantage de régions de Tamriel dans le futur.

En ce qui concerne les couleurs visibles sur notre carte des alliances, elles ne sont qu’une représentation grossière du territoire de chaque alliance. Cette carte n’a pour but que de vous donner une idée globale du territoire de chaque alliance ; ce que vous y voyez n’a pas vocation à être exact.


Étant donné que Vendheaume sera très probablement dans ESO, à quel point la ville sera-t-elle semblable au Vendheaume de The Elder Scrolls V: Skyrim ? Certes ESO se déroule bien avant les évènements de TESV, mais l’architecture de la ville devrait malgré tout respecter l’esthétique Atmoran ancienne, puisqu’elle a été bâtie par Ysgramor lui-même. – Question de Madison Harmon Bullock IV

Nous avons bien entendu veillé à respecter scrupuleusement l’héritage, l’histoire et l’aspect visuel des Elder Scrolls. Et cela a donc aussi eu un impact sur la façon dont nous avons abordé la conception des lieux que vous avez déjà visités dans les précédents jeux de la série The Elder Scrolls. Marcher dans les rues du Vendheaume dans The Elder Scrolls Online évoquera donc des sensations familières. Il en va de même pour Cyrodiil : ceux qui ont déjà visité cette région dans The Elder Scrolls IV: Oblivion reconnaîtront certains villages et autres lieux remarquables dans le Cyrodiil d’ESO, comme Chorrol.

Cela étant, les histoires et les événements qui se déroulent dans ces lieux pendant The Elder Scrolls Online seront différents de ceux qui se sont produits dans les précédents Elder Scrolls. Si les gens qui vivent dans ces lieux familiers n’auront en apparence pas l’air foncièrement différent de leurs descendants, ils auront néanmoins des a priori différents et d’autres histoires à vous raconter, inspirées par les événements auxquels ils sont confrontés au quotidien.


Verrons-nous des temples dragons dans la région de Bordeciel ? Si ma mémoire est bonne, les dragons avaient disparu depuis des millénaires dans Skyrim. J’ai vraiment adoré ces temples; les retrouver dans ESO favoriserait l’immersion. Question de Wynand van Wyk

Oui, si vous explorez Bordeciel dans The Elder Scrolls Online, vous découvrirez des temples dragons. Leur taille écrasante et leur architecture caractéristique est très reconnaissable, surtout si vous êtes familier avec leur apparence dans The Elder Scrolls V: Skyrim. Certains des temples dragons de Skyrim sont aussi présents dans The Elder Scrolls Online, comme le grand temple de Skuldafn trônant sur une cime, mais il y aura aussi de nouveaux temples dragons à découvrir. Nous avons hâte de savoir qui parmi vous les trouvera, au lancement de The Elder Scrolls Online.


Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.