Menu

The Elder Scrolls Online

Accueil Infos Développement Posez-nous vos questions : pot-pourri

Posez-nous vos questions : pot-pourri

Dans notre précédent Posez-nous vos questions bihebdomadaires, nous vous avions demandé de nous poser des questions sur les trois alliances. Il y avait quelques excellentes questions, et nous espérons que nos réponses vous ont intéressés ! Cette semaine, nous abordons un plus large spectre de sujets relatifs à ESO.

Nous savons que vous avez d’autres questions à nous poser à propos de l’univers, des mécanismes, des légendes et d’autres aspects du jeu, alors envoyez-les-nous à community@elderscrollsonline.com pour notre prochain Posez-nous vos questions. Continuez votre lecture pour prendre connaissance des réponses de la semaine.


Est-ce que chaque alliance se concentrera sur ses rôles (classes) spécifiques ? Par exemple, le Domaine aldmeri compterait surtout des mages, et l’Alliance de daguefilante, des guerriers ? – Question de Максим Карпович

Nous avons la conviction que vous devriez pouvoir développer votre propre rôle, peu importe l’alliance que vous rejoignez.


Puisque les guildes sont instituées durant la Deuxième Ère, peut-on raisonnablement penser que  ces organisations seront présentes dans ESO ? À quel degré les joueurs pourront-ils interagir avec elles ? Pourra-t-on les rejoindre ou le joueur jouera-t-il plus le rôle d’un conseiller ? Comment les développeurs vont-ils gérer une multitude de joueurs prenant une multitude de décisions différentes ? – Question de John Kelley

Les guildes des guerriers et des mages existent bel et bien, et vous pourrez rejoindre ces organisations. Chacune, à cette époque, a un but bien défini : la guilde des mages a besoin de conserver le savoir qui pourrait être perdu dans le chaos de l’interrègne ; celle des guerriers tente d’entraver les plans de Molag Bal. Vous serez à même d’accepter des quêtes de ces guildes pour les aider à atteindre leurs buts. Comme dans le reste du jeu, vos décisions affecteront comment vous verrez le monde, pas nécessairement comment les autres joueurs le verront.


Je suis un grand fan des princes et princesses Daedra. Y aura-t-il des quêtes accordées par eux, ou certains d’entre eux, et, le cas échéant, y en aura-t-il de nouvelles ? – Question de Byron Henderson II

Comme dans les autres Elder Scrolls, les princes Daédra jouent un rôle important dans ESO. Ils semblent adorer se mêler des affaires des mortels. Quant à savoir si nous allons révéler un prince jusqu’alors inconnu… les plans d’Oblivion sont infinis.


Je sais que les Dwemers ont disparu pendant la Première Ère, mais aurons-nous une chance d’en voir plus que leur architecture et leurs machines ? Peut-être que Yagrum Bagarn fera une apparition ? – Question d’Eric Abbott

Pour autant qu’on sache, tous les Dwemers ont disparu en l’an 1E 668…


Les types d’armes connus (ex : acier, argent, verre…) seront-ils au rendez-vous ? – Question de Nicolai Spatz

Oui, beaucoup des matériaux employés pour l’armement dans les autres Elder Scrolls seront bel et bien présent dans ESO.


En tant que grand fan des Orques, je suis très intéressé par leur culture. Le culte qu’ils vouent à Malacath m’intrigue autant qu’il me déroute. Malacath est-ils largement accepté en tant que divinité, ou uniquement par certain petits groupes qui le considèrent comme leur dieu ? Aussi, fera-t-il une apparence dans ESO ? Plus important, je ne comprends pas ce qu’il est et quelle est sa relation avec les Orques. – Question de Daniel Molyneaux

Comme pour les autres peuples, les pratiques religieuses des Orques varient d’un endroit ou d’un clan à l’autre. Certains Orques vénèrent le prince Daedra Malacath ; d’autres (y compris la plupart de ceux de l’Alliance de Daguefilante) vénèrent le Divin nommé Mauloch, et insistent bien sur le fait qu’il n’est pas du tout un Daedra ; d’autres encore se fichent comme d’une guigne de savoir si leur dieu est un Daedra ou non, et le vénèrent peu importe son nom. Comme toujours dans ce domaine, il est difficile, voire impossible, de déterminer la « vérité ».


Quel genre d’Argoniens importants rencontrerons-nous ? – Question de LaJaveyon Saunders

Vous rencontrerez les archi-chânoines, comme Heita-Meen, qui administrent les affaires argoniennens au-dessus du niveau tribal (au moins dans le Nord du Marais noir), ainsi que le Gardien des bassins d’éclosion de Fangeombre.


Est-ce qu’ESO prévoit d’inclure « la Voie de l’épée » comme partie intégrante de l’histoire et des disciplines martiales des Rougegardes ? Est-ce que les Rougegardes ou d’autres peuples peuvent devenir maître Ansei ou apprendre le Shehai ? – Question d’Elisabeth Bailey

Beaucoup de Rougegardes, si ce n’est tous, admirent et respectent l’adresse à l’épée, et fréquentent des écoles comme celle de la Lame de Léki, où ils peuvent affiner leur maîtrise. Hélas ! On dirait que la capacité de l’Ansei à appeler le Shehai, ou « épée spirituelle », s’est perdue lorsque l’Ansei s’est éteint durant la longue Première Ère. Pour toujours ? Qui peut le dire ?


Parlez-en sur la page Facebook officielle d’ESO.